90.318 sur 125.000 signatures

A la Commission européenne, à Ursula von der Leyen, à Ylva Johansson, à Margaritis Schinas et aux chefs d'Etats et de gouvernements européens

Pétition

Nous vous demandons de suivre l’évolution de la situation, de dépêcher de toute urgence des observateurs indépendants dans la zone concernée et d’utiliser tous les moyens nécessaires pour faire pression sur le gouvernement polonais afin qu’il déploie immédiatement toute l’aide médicale et humanitaire à la frontière, et qu’il autorise les migrants à demander l’asile.

Pourquoi est-ce important ?

« Les enfants s’affaiblissent de jour en jour. Les tout-petits grignotent des brindilles de bois afin d’en extraire le jus. Mâcher des brindilles permet également de ne pas ressentir la faim […] », explique la militante Joanna Aisha Iwińska, qui vient en aide aux personnes migrantes se trouvant à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie [1].

Des milliers de personnes, dont des femmes et des enfants, sont actuellement coincés là-bas.

Ils sont piégés entre 12 000 soldats polonais armés utilisant des gaz lacrymogènes à leur encontre, et des officiers biélorusses les poussant vers la Pologne [2].

Beaucoup d’entre eux se trouvent là-bas depuis des jours, sans accès à la nourriture, à l’eau potable ou aux soins [3]. Personne n'est autorisé à s'approcher d'eux : ni les médecins, ni les personnes en mesure de leur fournir de la nourriture, un abri et une protection contre le danger. Les militant·e·s qui tentent d’apporter leur aide à la frontière font face à des menaces et à des attaques [4].

Alors que nos dirigeant·e·s restent les bras croisés et laissent cette crise humanitaire s’installer, il n’existe qu’un moyen de faire en sorte qu’ils choisissent le bon camp : une vague d’indignation venue de toute l’Europe.

Actuellement, cette situation monopolise l’attention. Tous les médias en parlent. Si nous continuons de nous taire, les dirigeant·e·s européen·ne·s penseront que cette situation ne nous touche pas. Mais notre communauté n’est pas du genre à se taire. Ensemble, nous pouvons leur montrer le visage de l’indignation collective et de la défense de l’humain.


Références :

  1. Article original en polonais :
    https://noizz.pl/spoleczenstwo/aktywistka-dzieci-sa-coraz-slabsze-zucie-galazek-pozwala-nieco-oszukac-glod/b57nbbb
  2. https://www.infomigrants.net/en/post/35949/video-shows-polish-guards-using-tear-gas-to-push-back-migrants (en anglais)
  3. https://www.politico.eu/article/poland-frontex-belarus-border-migration-crisis (en anglais)
    https://www.theguardian.com/world/2021/nov/09/poland-warns-of-armed-attempts-on-its-border-as-germany-urges-eu-to-act (en anglais)
  4. https://www.facebook.com/gminamichalowo/photos/a.798278960239937/4694452160622578 (en polonais)

Pouvez-vous faire un don ?

Merci d’avoir rejoint notre appel pour que nos dirigeant·e·s fassent preuve d’humanité et déploient une aide humanitaire à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

Pour gagner, nous aurons besoin de vous à chaque étape de notre démarche. Nos campagnes sont alimentées et financées par les citoyen·ne·s. Nous ne touchons pas d'argent des entreprises ni des États.

Donnez dès maintenant et envisagez de contribuer régulièrement afin de soutenir les actions de notre communauté tout au long de l'année !

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte.

Veuillez indiquer votre e-mail comme référence de paiement.

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-vis des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de dons.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove Europe, vous acceptez que WeMove Europe vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici