188.236 sur 250.000 signatures

Au Conseil de l’Union européenne et à la Commission européenne et Helena Dalli, Commissaire européenne à l'Egalité

Pétition :

Faisons de l’Europe un endroit sûr pour toutes les femmes et les jeunes filles ! Nous vous demandons de ratifier et d’appliquer d’urgence la convention internationale pour lutter contre les violences faites aux femmes. Partout en Europe, les femmes et les petites filles veulent vivre une vie sans peur et sans violence. Agissez maintenant pour garantir que l’Union européenne (UE) prenne des mesures concrètes pour protéger toutes les femmes et les petites filles contre la violence, et combatte activement les violations généralisées des droits humains.

Pourquoi est-ce important ?

Violences conjugales, violence psychologique, violence sexuelle et viol, mutilations génitales féminines, exploitation et traite sexuelles, harcèlement, y compris sur internet… : c’est la réalité quotidienne inacceptable de nombreuses femmes en Europe. Concrètement, c’est 62 millions de femmes dans l'Union Européenne qui ont subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis l'âge de 15 ans. Dans l’ensemble, la violence envers les femmes menace la sécurité de la moitié de la population de l'UE, touchant plus de 250 millions de femmes et de filles.

Nous pouvons agir ensemble pour sauver des vies : appeler à une action concrète de l'UE pour protéger le droit des femmes et des filles à vivre à l'abri de la violence

En juin 2017, l'Union Européenne a signé la Convention européenne pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes [1], envoyant un message politique très fort sur son engagement à mettre un terme à cette violation des droits humains. Mais, plus de deux ans après cette première étape, le processus est bloqué : les pays de l'UE n'ont pas été en mesure de parvenir à un accord sur l'adhésion de l'UE à la Convention. Et sans cela, la Convention ne peut être efficace pour protéger toutes les femmes à travers l'Europe.

La Convention est un outil puissant et juridiquement contraignant pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles [2]. Elle établit des normes pour donner un pouvoir juridique, de l'attention et des financements aux efforts visant à mettre fin et punir la violence faite aux femmes. 

De bonnes lois peuvent changer des sociétés entières. Si la Convention était appliquée partout dans l'UE, elle renforcerait tous les mécanismes de prévention, élargirait la protection des victimes de violences, et garantirait l'accès à la justice et à des réparations. Pour que la Convention soit efficace, l'UE et tous les pays de l'UE doivent la signer et la ratifier, et veiller à une mise en oeuvre généralisée.

Tous les États membres, et en particulier le pays qui préside le Conseil de l'Union européenne, doivent faire preuve d'un leadership et d'un engagement forts pour veiller à ce que l'UE tienne ses promesses.

Les élections européennes de mai 2019 ont vu un nombre sans précédent de femmes élues au Parlement européen. Par ailleurs Ursula von der Leyen, la présidente de la nouvelle Commission européenne, a déclaré que le combat contre la violence à l'égard des femmes serait une priorité absolue, et l'adhésion de l'UE à la Convention d'Istanbul, une nécessité [3].

Nous avons maintenant l'occasion d'intensifier notre campagne et d'exhorter les nouveaux dirigeants de l'UE à prendre des mesures pour éliminer les violences contre les femmes et enfin adhérer à la Convention.

Le 25 novembre, nous célébrons la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes et les filles. Cette année encore, les citoyens de toute l'Europe envahiront les rues de nombreuses villes pour dire haut et fort que les femmes et les filles veulent vivre une vie sans violence et sans peur de celle-ci [en France, de nombreuses manifestations ont eu lieu dès le samedi 23 novembre]. Nos dirigeants vont sans doute faire de nombreuses promesses ; nous voulons des actions concrètes.

Nous exhortons nos nouveaux dirigeants européens à assumer leurs responsabilités pour garantir le droit des femmes et des filles à ne pas subir de violence et à être en sécurité. Nous leur demandons d’être les fers de lance de cette bataille, notamment par l'adhésion effective de l'UE à la Convention d'Istanbul avant le 25 novembre 2020.

 

Pour en savoir plus :

La Convention d'Istanbul est l’appellation courante de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, signée en 2011. Il s'agit du premier traité juridiquement contraignant en Europe qui criminalise différentes formes de violence à l'égard des femmes, fixe un ensemble complet de normes visant à prévenir la violence et à garantir le droit de chaque femme à vivre à l'abri de la violence. L'adhésion de l'UE à la Convention d'Istanbul enverra un signal politique fort indiquant que la violence à l'égard des femmes n'est plus acceptable nulle part dans l'UE et jettera les bases d'une nouvelle action communautaire dans ce domaine.

[1] https://conseil-europe.delegfrance.org/L-Union-europeenne-signe-la-Convention-d-Istanbul ; https://www.womenlobby.org/IMG/pdf/european_coalition_factsheet_final_all_logos_8_march.pdf [en anglais]
[2] https://www.coe.int/fr/web/istanbul-convention/home?
[3] https://www.womenlobby.org/EWL-position-on-Ursula-von-der-Leyen-s-Election [en anglais] ; https://plus.lesoir.be/236951/article/2019-07-16/commission-europeenne-legalite-des-sexes-une-priorite-pour-ursula-von-der-leyen [en français]

En partenariat avec :


C'est la première semaine de travail de la nouvelle Commission européennne. La commissaire en charge de la violence contre les femmes, Helena Dalli, doit savoir que les Européens la regardent.

Nous attendons des actions concrètes : la Commission doit déployer toute son énergie pour qu'en 2020, tous les Etats membres ratifient la Convention d'Istanbul, le traité le plus avancé en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. Faites passer le message à Mme Dalli !

Postez un commentaire sur le mur Facebook de Mme Dalli : cela vous prendra moins d'une demi-minute, ! Vous pouvez utiliser ces modèles :

  • Chère Madame Dalli, félicitations pour votre élection en tant que Commissaire à l'égalité. Je suis très heureux(se) que la Présidente von der Leyen ait clairement et publiquement fait valoir que la Convention d'Istanbul devrait être ratifiée. Je vous encourage à mettre toute l'énergie possible dans cette direction. L'Europe doit se débarrasser de la violence à l'égard des femmes.
  • Madame Dalli, je suis très préoccupée par les féminicides et par la violence plus large exercée chaque jour contre les femmes en Europe. Alors que vous entamez votre mandat de commissaire à l'égalité, je vous demande de faire tout ce qui est en votre pouvoir afin que la Convention d'Istanbul soit ratifiée dès maintenant. Chaque jour compte. 
  • Alors que la nouvelle Commission européenne est lancée cette semaine, j'aimerais profiter de l'occasion afin de vous féliciter de votre nomination et d'exiger des actions concrètes afin que la Convention d'Istanbul soit ratifiée dès que possible. La Présidente von der Leyen l'a indiqué dans son discours d’ouverture. Maintenant, il est temps que les paroles se transforment en actes.
Vous postez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici
Tweet to Helena Dalli, Commissaire européenne à l'Egalité

C'est la première semaine de travail de la nouvelle Commission européennne. La commissaire en charge de la violence contre les femmes, Helena Dalli, doit savoir que les Européens la regardent.

Nous attendons des actions concrètes : la Commission doit déployer toute son énergie pour qu'en 2020, tous les Etats membres ratifient la Convention d'Istanbul, le traité le plus avancé en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. Faites passer le message à Mme Dalli !

 

Envoyez-lui un tweet : cela vous prendra moins d’une minute !

Envoyer un tweet

Tweetez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Pouvez-vous faire un don ?

Les droits et libertés de la femme comme ceux des droits humains sont sans cesse attaqués. Résister et en conquérir de nouveaux est une bataille longue et ardue.

Pour défendre l’égalité, la dignité et les droits humains, nous avons besoin de soutien financier. Nous demandons à nos membres de faire un don pour nous permettre de rester indépendants. Aidez nous à poursuivre la lutte pour les droits des femmes et les droits humains en Europe !

Partagez autour de vous !

Merci d'avoir agi en faveur de l'égalité !

La lutte pour la protection des droits de la femme doit être soutenue par toutes et par tous. Connaissez-vous quelqu’un qui pourrait être intéressé par cette campagne ? Envoyez-lui un email pour lui demander de signer la pétition !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici