112.942 sur 150.000 signatures

A la Commission européenne et aux gouvernements européens

Pétition

Nous appelons la Commission européenne et les États membres de l’UE à adopter une position ferme contre toute tentative d’exclusion des nouveaux OGM de la législation européenne en vigueur sur les OGM. Nous exigeons le maintien des contrôles de sécurité, ainsi que la transparence et l’étiquetage obligatoires pour tous les OGM afin de garantir la sécurité de nos aliments et de protéger la nature, l’environnement et notre liberté de choix.

Pourquoi est-ce important ?

Afin de garantir notre sécurité et à des fins de transparence, l’Europe dispose d’une réglementation stricte sur les organismes génétiquement modifiés (OGM). Les aliments génétiquement modifiés voient leur ADN modifié par le génie génétique, c’est-à-dire par des méthodes qui ne sont pas naturelles.

Mais à présent, les multinationales de la chimie ont convaincu la Commission européenne de ne plus contrôler ni étiqueter certains OGM [1] [2]. Ils tentent de générer toujours plus de profits en faisant retirer l'étiquetage « OGM » de leurs produits [3]. Davantage de personnes achèteraient leurs produits sans savoir qu’elles consomment des aliments génétiquement modifiés.

Ainsi, les exploitant·e·s agricoles se mettraient à utiliser davantage de semences brevetées qui font appel à des pesticides toxiques. Un grand nombre de nouvelles plantes génétiquement modifiées résistent aux pesticides, dont les plantes dites « Roundup ready ». Ainsi, le sort de tout notre système alimentaire pourrait se retrouver directement entre les mains de Bayer-Monsanto et d’autres multinationales. La déréglementation de ces OGM constituerait un immense retour en arrière pour les communautés agricoles, les personnes et l’environnement.

Celles et ceux qui nous gouvernent doivent défendre une alimentation sûre, saine et transparente. Ils sont pour l’instant peu à le faire. C’est pourquoi nous devons dès maintenant envoyer un message fort à tous nos États et à la Commission européenne, en exigeant qu'ils donnent la priorité à la sécurité et à la transparence plutôt qu’aux profits des multinationales.


Références :

  1. Les OGM en question sont produits à l’aide des « nouvelles techniques génomiques » (« NGT » en anglais), qui permettent de créer de nouveaux aliments génétiquement modifiés. Les NGT sont des techniques capables de modifier le matériel génétique d’un organisme. Elles sont apparues et ont été principalement développées depuis 2001.
    https://friendsoftheearth.eu/press-release/eu-commission-serves-big-agribusiness-interests-with-latest-consultation-on-new-gmos (en anglais)
    https://viacampesina.org/en/more-than-80-organisations-call-on-the-european-commission-to-wait-for-cjeu-clarifications-on-new-genomic-techniques (en anglais)
    https://www.euractiv.com/section/agriculture-food/news/commission-reopens-gene-editings-box-amid-sustainability-claims (en anglais)
    https://www.euractiv.com/section/agriculture-food/news/meps-demand-eu-funding-for-research-into-gene-editing-surveillance (en anglais)
  2. Les multinationales dominant à la fois le marché des pesticides et celui des semences commerciales font également pression pour la déréglementation des nouveaux OGM : il s’agit de Bayer, BASF, Corteva et Syngenta.
    https://corporateeurope.org/en/2021/03/derailing-eu-rules-new-gmos (en anglais)
  3. Les brevets sur ce type de semences génétiquement modifiées sont actuellement dominés par le groupe Corteva qui, outre ses propres brevets, contrôle l’accès à de nombreux autres brevets nécessaires aux éleveurs qui souhaitent utiliser la technologie CRISPR/Cas. Calyxt, Bayer, BASF, Syngenta et Keygene comptent également parmi les plus importantes sociétés du secteur.
    https://www.testbiotech.org/sites/default/files/Patents_on%20new%20GE.pdf (en anglais)

En partenariat avec :

Pouvez-vous faire un don ?

Il peut sembler difficile de faire la différence seul·e. Mais si chacun·e d'entre nous donne un peu, nous pouvons arriver à des actions incroyables.

Pour avoir un véritable impact, nos campagnes et nos actions doivent être financées. Donnez quelques euros afin de permettre à WeMove de militer pour les causes les plus importantes de notre époque !

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte.

Veuillez indiquer votre e-mail comme référence de paiement.

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-vis des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de dons.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove Europe, vous acceptez que WeMove Europe vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici