98.700 sur 125.000 signatures

La Commission européenne

Pétition

NOUS, LES SOUSSIGNÉ·ES, demandons une révision de la réglementation du transport et une action immédiate pour répondre aux problématiques du bien-être animal les plus préoccupantes. La réglementation révisée de l'UE sur le transport devrait comprendre les éléments suivants :

  • L'interdiction sans délai de l'exportation d'animaux d'élevage vivants vers des pays tiers à des fins d'engraissement et d'abattage ;
  • La durée du transport des animaux vivants ne doit pas dépasser huit heures et quatre pour les volailles, d'ici à 2024. Des investissements devront être consacrés à des abattoirs locaux et mobiles bien gérés afin de réduire la durée des trajets ;
  • L'interdiction de transporter des animaux non sevrés ;
  • Davantage de contrôles inopinés et des sanctions plus sévères en cas d'infraction ;
  • L'interdiction de transporter des animaux vivants si les prévisions de températures extérieures sont inférieures à 5˚C ou supérieures à 25˚C;
  • L'application stricte de la réglementation.

Les problématiques liées aux exportations et au transport d'animaux vivants sur de longues distances doivent également être examinées dans le contexte :

  • Des objectifs de la Commission européenne visant à améliorer d'urgence le bien-être des animaux et à améliorer l'accès du public à des régimes alimentaires plus sains et moins riches en viande;
  • Des engagements internationaux de l'Union européenne en matière de changement climatique et de développement durable, y compris la sécurité alimentaire – l'UE ne doit pas commercialiser dans les pays tiers des animaux vivants ou des produits animaux issus de systèmes d'élevage industriel nocifs et polluants.

L'action directe contre les exportations d'animaux vivants devrait s'accompagner de réductions significatives du nombre d'animaux d'élevage dans l'UE, de manière à réduire la nécessité de transporter et d'exporter le bétail excédentaire.

Pourquoi est-ce important ?

Plus de 200 000 vaches, moutons et autres animaux d’élevage, entassés et enfermés dans des conditions étouffantes, sont morts de faim sur les navires, faute de nourriture. Ils sont morts il y a quelques mois en attendant la réouverture du canal de Suez. La plupart de ces animaux venaient d'Europe [1].

Cette situation tragique est causée par le commerce d'exportation d'animaux vivants. Des animaux qui subissent des souffrances inimaginables sont entassés dans des navires et envoyés aux quatre coins du monde, le plus souvent pour y être abattus et produire de la viande et du cuir [2].

La Nouvelle-Zélande a déjà interdit l'exportation d'animaux vivants et le Royaume-Uni envisage de suivre son exemple. Au moment où le mouvement en faveur d'une interdiction mondiale prend de l'ampleur, l'Union européenne examine les règles actuelles en matière d'exportation des animaux vivants qui pourraient conduire à une interdiction effective [3].

La tragédie du canal de Suez n'est pas un exemple isolé. En décembre 2020, près de 3 000 veaux ont quitté un port espagnol et se sont vu refuser l'entrée dans plusieurs pays, ils ont été alors bloqués en mer pendant trois mois dans des conditions choquantes et ont finalement été ramenés en Espagne pour y être abattus [4]. En novembre 2019, près de 15 000 moutons se sont noyés, coincés sous le pont du bateau ayant chaviré après avoir quitté la Roumanie [5].

Mais même sans ce type d'incident, ces transports restent tragiques. Les animaux sont exportés dans des conditions de stress extrême, et risquent d'être confrontés à la déshydratation, à l'épuisement, à la faim et à la mort – et ce, même en l'absence de retards imprévus et de chavirements. Ceux qui survivent à ces voyages exténuants sont alors généralement abattus.


Références :

  1. https://euobserver.com/world/151394 (en anglais)
  2. https://www.theguardian.com/environment/2020/jan/20/live-export-animals-at-risk-as-giant-global-industry-goes-unchecked (en anglais)
    https://www.bbc.co.uk/news/uk-54435029 (en anglais)
    https://www.peta.org/issues/animals-used-for-clothing/wool-industry/wool-live-export (en anglais)
  3. https://ec.europa.eu/food/animals/animal-welfare/evaluations-and-strategy/evaluation-eu-legislation-welfare-farmed-animals_en (en anglais)
    https://www.theguardian.com/world/2021/apr/14/new-zealand-to-stop-exporting-livestock-by-sea (en anglais)
    https://www.theguardian.com/environment/2020/dec/03/uk-to-become-first-country-in-europe-to-ban-live-animal-exports (en anglais)
    https://www.theguardian.com/world/2021/may/12/animals-to-be-formally-recognised-as-sentient-beings-in-uk-law (en anglais)
    https://www.animalsaustralia.org/investigations/live-export-investigations.php (en anglais)
  4. https://www.theguardian.com/environment/2021/mar/31/how-nearly-3000-cattle-came-to-be-stranded-at-sea-for-three-months (en anglais)
  5. https://www.theguardian.com/environment/2020/feb/03/secret-decks-found-on-ship-that-capsized-killing-thousands-of-sheep (en anglais)

En partenariat avec :

Pouvez-vous faire un don ?

Ensemble, notre communauté a déjà défendu des changements radicaux de notre système d'agriculture et de notre façon de traiter les animaux. Et avec succès : la semaine dernière, nous avons écrit à nos député·es européen·nes pour leur demander d'interdire l'usage des cages dans l'agriculture européenne. Jeudi dernier, ces député·es ont voté en faveur de cette interdiction.

Ces victoires sont autant de petits pas vers un changement profond de nos méthodes d'élevage, mais nous sommes loin d'avoir terminé.

Pour poursuivre nos campagnes, nous avons besoin de votre soutien. Notre communauté ne reçoit aucun financement de la part d'entreprises ou de gouvernements – nous dépendons donc des contributions de nos milliers de donateur·rices.

Mobilisez-vous aux côtés des milliers de personnes qui contribuent déjà à WeMove Europe pour nous permettre, ensemble, de faire bouger l’Europe dans le bon sens !

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte.

Veuillez indiquer votre e-mail comme référence de paiement.

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-vis des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de dons.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove Europe, vous acceptez que WeMove Europe vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici