53.732 sur 75.000 signatures

La chancelière Angela Merkel, les responsables du Parti libéral-démocrate (FPD) et du Parti vert allemand, actuellement en négociations pour former le nouveau gouvernement, et les autres leaders européens

Il est temps de transformer fondamentalement la zone euro. Pour un euro juste, démocratique et basé sur des valeurs de solidarité !

Nous vous demandons de la réformer pour lutter contre les inégalités afin que l’euro bénéficie à tous, ce qui permettra de prévenir de futures crises.

Pour enclencher cette transformation, il est nécessaire de renforcer les investissements dans la zone euro, notamment pour lutter contre le chômage des jeunes et créer des emplois pour combattre le changement climatique. En se dotant d’un budget ambitieux, la zone euro serait à même de financer ces investissements essentiels et de niveler les écarts économiques entre nos pays et nos peuples.

Nous vous enjoignons également à mettre en place des institutions démocratiques pour remplacer un Eurogroupe au fonctionnement par trop opaque. Les décisions essentielles concernant notre devise commune doivent être prises en toute transparence et sous une supervision parlementaire efficace.

Pourquoi est-ce important ?

Au moment où vous lisez ce message, et au lendemain du discours de Macron sur la réforme de l’Europe à la Sorbonne, les nouveaux leaders allemands s’entretiennent pour former le futur gouvernement [1].

Alors que plus de 90 députés d’extrême droite s’apprêtent à faire leur entrée au parlement allemand et que des voix s’élèvent pour et contre une réforme de la zone euro, le résultat de ces négociations semble encore bien indécis. Or, ce résultat aura un impact considérable sur l’avenir du continent.

Un changement dans la zone euro est plus que nécessaire : alors que l’Allemagne peut actuellement emprunter de l’argent à un taux d’intérêt de 0,01 %, la Grèce est de son côté soumise à un taux de 4,62 % [2]. Le déséquilibre est énorme et il bénéficie aux pays riches et aux banques : la Deutsche Bank vient tout juste d’encaisser 1,3 milliard d’euros d’intérêts des contribuables grecs [3]. Faute de résoudre des problèmes tels que celui-ci, une nouvelle crise financière est inévitable.

Que vous soyez en accord ou non sur les nombreux points que Macron a présentés dans son discours [4], une chose est sûre, c’est qu’il met la question de la réforme de la zone euro en exergue, à un moment clé d’une possible refonte du système économique européen. Ensemble nous pouvons utiliser cette dynamique pour délivrer notre message pour une zone euro plus juste et démocratique [5].

Le choix du nouveau gouvernement allemand peut se résumer simplement : « l’Allemagne d’abord » ou « une Europe unie ». Ce choix nous concerne tous en tant qu’Européens. La chancelière Merkel et les quatre partis autour de la table des négociations se disent pro-européens : en conséquence, ils seront attentifs au message de la communauté WeMove, le plus grand mouvement paneuropéen à militer pour une meilleure Europe.

19 Etats membres ont l’euro pour devise, mais force est de constater que leurs situations économiques sont bien différentes. Une devise commune est aussi synonyme de problèmes communs : outre un taux de chômage des jeunes élevé, une nouvelle crise bancaire nous frapperait tous. Il est urgent que la zone euro mette en place des programmes d’investissement pour résoudre les défis les plus urgents : donner des emplois décents aux jeunes, remplacer les énergies sales par des sources d’énergies renouvelables, et garantir des services publics justes et efficaces pour tous. La zone euro doit se doter d'un budget qui lui permette de financer les solutions à ses problèmes les plus urgents.

Les institutions qui gouvernent la zone euro, notamment l’Eurogroupe [6] et le mécanisme européen de stabilité (MES) [7], ont été conçues en dehors des traités européens dont le rôle est de garantir un minimum de transparence et de supervision parlementaire [8]. Le MES octroie un droit de veto complet à l’Allemagne et à la France. Les deux institutions manquent de transparence et ne sont soumises à aucune supervision démocratique. Pour un euro juste et démocratique, qui reconnecte les personnes et les économies à l’Union européenne, une réforme de la zone euro est impérative.

Il est temps de changer. Des milliers de membres de notre communauté nous ont fait part de leur opinion sur l’état de la zone euro, à l’occasion d’un sondage que nous avons organisé récemment pour nous guider dans nos actions. Nous sommes de plus en plus convaincus que la zone euro ne peut pas continuer de fonctionner ainsi. Par ailleurs, les dix dernières années nous ont montré la fragilité de la solidarité européenne en temps de crise.

Nous lançons cet appel aux quatre coins de l’Europe : à l’Espagne, à la Grèce, et aux autres pays qui étaient aux premières lignes de la crise financière. Mais aussi aux pays comme l’Allemagne : 85,7 % des Allemands de notre communauté estiment que la réponse à la crise économique a bénéficié aux pays les plus puissants, dont le leur, aux dépens des citoyens d’Espagne, d’Italie et de Grèce.

Nous avons l’opportunité de saisir cette remise en question de la zone euro qu’a énoncé notre Président lors de son discours. Nous proposons d’exploiter l’esprit de changement qu’il tente d’insuffler.

Références :

[1] 1. Le parti conservateur CDU d’Angela Merkel (Christlich Demokratische Union, Union Démocratique Chrétienne), 2. Son parti « frère » bavarois, le CSU (Christlich-Soziale Union, Union Sociale Chrétienne), 3. Le Parti libéral-démocrate (Freie Demokratische Partei, FDP), et 4. Le Parti vert allemand.
[2] Article en allemand http://www.handelsblatt.com/finanzen/maerkte/anleihen/erste-schuldenaufnahme-seit-2014-griechenland-kehrt-an-den-markt-zurueck/20103806.html
[3] Article en anglais http://greece.greekreporter.com/2017/07/18/germany-earned-e1-3bln-from-greek-debt-crisis/
[4] Discours de Macron https://www.youtube.com/watch?v=U45dCUGbFqs
[5] http://www.touteleurope.eu/actualite/carte-des-pays-membres-de-la-zone-euro.html
[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Eurogroupe
[7] https://www.economie.gouv.fr/mecanisme-europeen-stabilite
[8] http://www.consilium.europa.eu/fr/council-eu/eurogroup/
[9] https://you.wemove.eu/campaigns/advance-europe

Pouvez-vous nous faire un don ?

La communauté WeMove milite pour un avenir de la zone euro plus juste et démocratique. Afin de préserver notre indépendance, nous sommes très attentifs au profil de nos sponsors. Comme le déploiement de campagnes performantes nécessite de l'argent, nous sollicitons votre aide !

Pouvez-vous donner quelques euros, afin d'aider notre communauté à militer pour plus de solidarité, de justice et d’équité?

Partagez autour de vous !

Merci d'avoir agi !

Vous avez presque fini. Si c’est votre première action avec WeMove.EU vous recevrez un email de remerciement avec un lien pour confirmer votre action. Vous devez confirmer votre email pour faire compter votre action.

Démultipliez votre impact: partagez cette campagne en utilisant les outils à droite et transférez l'email originel de WeMove.EU.