771.067 sur 1.000.000 signatures

Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

Nous demandons à la Commission européenne de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides.

Interdire les herbicides à base de glyphosate, dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l’apparition de cancers chez l’homme et que l’utilisation de ces produits a provoqué des dégradations des écosystèmes, faire en sorte que l’évaluation scientifique des pesticides aux fins d’une approbation par les autorités de régulation de l’UE s’appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l’industrie des pesticides, et fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides en vue de parvenir à un avenir exempt de pesticides.

Pourquoi est-ce important ?

Saviez-vous qu’un poison potentiellement cancérigène est probablement présent dans votre organisme ? [1, 2] Des études scientifiques montrent que des traces de glyphosate, un produit chimique nocif, sont présentes dans les urines d'une personne sur deux. [3]

Le glyphosate est un pesticide extrêmement commun utilisé partout, des surfaces agricoles aux jardins. L’OMS l’a classé dans ses produits « probablement cancérigènes ». Il est également très nocif pour les végétaux et les animaux. En somme, c’est un produit vraiment dévastateur.

À l’été 2016, après une longue campagne menée par des milliers d’Européens, la Commission européenne n’a pas pu réautoriser l’exploitation du glyphosate pour les 15 ans prévus, mais a dû se limiter à 18 mois. Pour nous, c’est un immense succès devant le lobbying très intense mené par l’industrie chimique. Mais les grands producteurs d’herbicides comme Monsanto font encore pression pour protéger leurs profits. Ils paient des experts et des études biaisées pour montrer que leur produit est sans danger.

Arrêter de pulvériser ce poison cancérigène dans nos fermes, nos campagnes, nos quartiers est une simple question de bon sens. Nous avons enfin l’occasion de nous faire entendre, à travers une Initiative Citoyenne Européenne, un outil participatif légal qui nous permet d'être entendu par la Commission européenne à la condition de collecter un million de signatures en un an.

Nous savons ce que l’usage du glyphosate signifie pour nous Européens : une explosion des cancers, des sols sans vie, des animaux morts, et la perte de la biodiversité. Nous avons réussi à bloquer Monsanto et à prendre l’entreprise par surprise, mais ce n’est pas fini. 2017 sera une année cruciale, puisqu'il s'agira de l'année où sera voté la re-autorisation, ou pas, du glyphosate pour 15 ans. Le 3 juillet, nous avons officiellement soumis vos 1 320 517 signatures aux autorités nationales des 28 Etats membres de l’UE. Aujourd’hui, c’est l’occasion de poursuivre le combat, pour faire monter plus encore la pression sur nos gouvernants !

Agissez maintenant : signez notre pétition contre le poison cancérigène de Monsanto.

Références:

[1] L'Institut fédéral allemand d'évaluation des risques (BfR) avait détecté uniquement 4 cas de tumeurs dans les études transmises ; le scientifique indépendant en a trouvé 21. Tous les détails se trouvent dans la lettre ouverte envoyée par Christopher Portier à Jean-Claude Junker, président de la Commission européenne, le 28 mai 2017. https://www.nrdc.org/resources/open-letter-dr-christopher-portier-cancer-expert-his-review-carcinogenicity-glyphosate

[2] Les institutions en cause, en charge de la classification du glyphosate, sont l'Institut fédéral allemand d'évaluation des risques (BfR,  http://www.bfr.bund.de/en/home.html, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA, http://www.efsa.europa.eu/) et l'Agence des produits chimiques européens (ECHA, https://www.echa.europa.eu/)

[3] Notre communauté a organisé la campagne sur l'Initiative citoyenne européenne en partenariat avec les organisations suivantes : Campact, Corporate Europe Observatory (CEO), Global 2000, Greenpeace, Health and Environment Alliance (HEAL), Pesticide Action Network, PAN Europe, Skiftet, Danmarks Naturfredningsforening et plus de 90 autres organisations européennes.

Pouvez-vous nous faire un don ?

Merci pour votre soutien, votre signature a bien été ajoutée

Sans les petites contributions régulières de notre communauté, nous ne serions pas en capacité de mener la plupart de nos campagnes.

Si de nouvelles personnes nous donnaient quelques euros par semaine, nous pourrions mener d'autres campagnes comme celle-ci. Nous n'aurions pas à nous inquiéter de devoir faire marche arrière sur une action, par manque de moyens.

Rejoignez des milliers de citoyens qui permettent à la communauté WeMove de mettre en place des campagnes fortes et impactantes comme celle-ci. Faites un don.

Partagez autour de vous !

Merci d’avoir signé aux côtés de milliers d’Européens pour demander l’interdiction du pesticide toxique qu’est le glyphosate.

Si c’est votre première action avec nous, vous recevrez un e-mail de remerciement pour confirmer votre adresse e-mail. Cliquez sur « confirmer » pour que nous soyons certains que c’est bien vous qui avez signé.

Aidez-nous à exploser notre objectif en transférant cet e-mail à tous vos proches.