99.446 sur 125.000 signatures

Ferrero International S.A., son directeur général, Giovanni Ferrero, et son PDG, Lapo Civiletti ; Ferrero Hazelnut Company, et Marco Gonçalves, DG de Ferrero Hazelnut Company

Pétition

Notre enquête révèle que le Nutella, les Kinder Bueno et les Ferrero-Rocher contiennent probablement des noisettes récoltées par des enfants exploités en Turquie. Nous vous exhortons à mettre fin immédiatement au travail des enfants et à soutenir un prix juste et équitable des noisettes turques afin que les travailleurs perçoivent un salaire décent.

Pourquoi est-ce important ?

 

Notre enquête, publiée aujourd’hui dans le Guardian, révèle que les produits de l'entreprise Ferrero contiennent probablement des noisettes récoltées par des enfants en Turquie [1]. Les chocolats que vous avez achetés à vos enfants pour les fêtes de fin d'année en font partie. Nutella, Kinder Bueno, Duplo ou encore Ferrero-Rocher… : la liste est longue.

Cet été, nos partenaires, le Center for Child Rights en Turquie [2], ont récolté des preuves vidéo qui montrent des enfants de 11 ans travaillant dans des fermes de noisetiers en Turquie. Les enfants travaillent de longues heures pour un salaire faible, dans des conditions souvent dangereuses. Beaucoup ont dû abandonner l'école. Parce que les salaires sont si bas, il est courant pour les cueilleurs de noisette d'emmener leurs enfants travailler avec eux à la ferme. Autrement, ils ne pourraient pas se payer un logement ou même se rendre dans les fermes de noisetiers [3].

Ferrero, l’un des premiers producteurs mondial de chocolat, fabricant du Nutella et des Ferrero-Rocher, est le premier acheteur de noisettes en Turquie, qui produit 70% des noisettes dans le monde [4]. Alors que le Guardian vient de publier son enquête, nous pouvons démontrer que les produits de Ferrero contiennent probablement des noisettes récoltées par des enfants.

Deux producteurs de noisettes turcs confirment dans l'une de nos vidéos qu'ils doivent embaucher des enfants ; dans le cas contraire, leurs parents ne peuvent pas venir travailler dans leurs fermes. Ces mêmes producteurs affirment que Ferrero achètent leurs noisettes. Selon l'un d'eux, « 99% des noisettes de la région sont achetées par Ferrero et ici, tout le monde embauche des enfants ». Nous avons pu suivre la piste de noisettes récoltées dans l'une des fermes qui fait travailler des enfants jusqu'au négociant qui les achète. Celui-ci a ensuite confirmé par écrit au Guardian qu'il vendait des noisettes à Ferrero.

A ce jour, Ferrero ne révèle pas l’identité des exploitations agricoles qui approvisionnent ses fournisseurs, alors qu’elle s’est engagée à garantir la traçabilité de 100% de ses noisettes d’ici 2020. Mais Ferrero a admis que ce chiffre s’élevait seulement à 39% en 2018 [5].

Ferrero affirme appliquer une "tolérance zéro" au travail des enfants ou à toute autre forme d'esclavage. « Nous sommes déterminés à prévenir et à éliminer le travail des enfants tout au long de notre chaîne d'approvisionnement, avec la conviction que chaque enfant doit être protégé, par tous les moyens possibles, contre toute forme d'exploitation. En outre, ils ont un projet qui vise à protéger les enfants contre les pires formes de travail, d'exploitation et de violence. », peut-on lire sur le site de l'entreprise [6] [7].

Mais encore aujourd’hui, le travail des enfants est un phénomène largement répandu en Turquie. Pour les agriculteurs et les négociants, les initiatives de Ferrero contre le travail des enfants sont inefficaces car elles n'impliquent pas ou n'atteignent pas tous les enfants qui, chaque année, sont exploités dans les vergers de noisetiers.

La racine du problème ? Le prix que Ferrero se dit prêt à payer pour les noisettes. Les agriculteurs et les recruteurs de travailleurs saisonniers soutiennent qu'ils ne seraient pas obligés d'embaucher des enfants si le confiseur italien achetait les noisettes à leur juste prix. Ferrero doit respecter ses engagements. Les cultivateurs interviewés estiment que Ferrero peut mettre fin à toutes les formes de travail des enfants au sein de leur chaîne d'approvisionnement s'ils le veulent vraiment, à condition qu'ils paient un juste prix pour les noisettes.

Appelez Ferrero à mettre fin au travail des enfants payer et à soutenir un prix équitable pour leurs noisettes en Turquie afin que les travailleurs perçoivent un salaire décent ! En 2020, nous planifions une grande action où nous remettrons vos signatures à Ferrero afin de nous assurer que les pâtes à tartiner et les chocolats dégustés par vos enfants ne soient pas fabriqués par... des enfants.


Références :

[1] https://www.theguardian.com/global-development/2019/dec/20/are-ferrero-rocher-chocolates-tainted-by-child-labour
[2] Le Centre des Droits de l'Enfant (Center for Child Rights) fait partie et est géré par Fikir ve Sanat Atölyesi (FİSA - Atelier des Idées Culturelles et de l'Art), organisation non-gouvernementale pour l'aide sociale basée à Ankara.
[3] [en anglais] https://www.nytimes.com/2019/04/29/business/syrian-refugees-turkey-hazelnut-farms.html
[4] [BBC en français] https://www.bbc.com/afrique/monde-49773129
[5] [en anglais] https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/ferrero-static/globalcms/documenti/3722.pdf
[6] https://www.ferrero.fr/noisettes
[7] [en anglais] https://www.ferrero.com/fc-4073?newsRVP=1410


En partenariat avec :

 

Pouvez-vous faire un don ?

Nous avons besoin de votre aide financière ! Vos dons nous permettent de rester indépendants et de créer des campagnes ayant un impact maximal.

Pourriez-vous donner quelques euros par mois pour permettre à We Move de continuer à militer pour plus de solidarité, de justice et d’équité ?

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte :

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Faire un don ponctuel avec
Faire un don mensuel avec
Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-visd des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de donations.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove.EU, vous acceptez que WeMove.EU vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.

Partagez autour de vous !

Merci d'avoir agi !

Connaissez-vous des personnes qui pourraient être intéressées par cette campagne ? Envoyez-leur un e-mail leur demandant de signer la pétition !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici