74.296 sur 100.000 signatures

Nous sommes une Europe accueillante : laissez-nous agir !

Les gouvernements n’arrivent pas à faire face aux enjeux posés par les migrations. La plupart d’entre nous voulons soutenir des personnes qui en ont besoin, parce que nous ne pouvons pas être indifférents à leur sort. Des millions de personnes se sont mobilisées pour apporter leur soutien. Aujourd’hui, nous voulons être entendus. Exigeons une Europe accueillante ! Nous appelons la Commission européenne à agir:

  1. Des citoyens de toute l’Europe souhaitent parrainer des réfugiés pour leur offrir un foyer sûr et une nouvelle vie. Nous voulons que la Commission offre un soutien direct aux groupes locaux venant en aide aux réfugiés qui se voient délivrer un visa national.
  2. Nul ne devrait être poursuivi ou se voir infliger une amende pour avoir apporté une aide humanitaire ou un toit. Nous voulons que la Commission empêche les États membres de punir les citoyens solidaires.
  3. Tout le monde a droit à la justice. Nous voulons que la Commission garantisse des moyens et des règles plus efficaces pour défendre toutes les victimes de l’exploitation par le travail et de la criminalité en Europe, ainsi que toutes les personnes victimes de violations des droits de l’Homme à nos frontières.

Pourquoi c'est important?

Manuel, un pompier espagnol a récemment été jugé pour trafic d’êtres humains en même temps que deux de ses collègues, Enrique Rodríguez et Julio Latorre [1]. Le 7 mai 2018, ils ont comparu devant les tribunaux grecs pour avoir sauvé des hommes, des femmes et des enfants de la noyade, et ils ont finalement été acquittés. Chaque jour cependant, de courageux bénévoles partout en Europe risquent la même chose que Manuel et ses collègues. Mais nous avons un plan.

Nous travaillons avec des partenaires sur une pétition officielle adressée à l’UE, connue sous le nom d’Initiative citoyenne européenne (ICE). Ces pétitions, qui exigent un million de signatures, obligent juridiquement l’UE à écouter nos propositions. La nôtre vise à changer directement la législation européenne, qui fait de la compassion un crime [2].

Cette initiative se penche également sur les raisons pour lesquelles les bénévoles risquent leur liberté. Comme Manuel, ils ressentent l’urgence de braver les mers européennes car les pays de l’UE échouent à agir. Des hommes et des femmes se noient chaque jour. Les lacunes de la législation européenne bloquent celles et ceux qui veulent faire un geste en proposant un lit ou un trajet en sécurité.

L’Initiative citoyenne européenne demande de clarifier ces réglementations afin que tout un chacun puisse ouvrir sa porte aux réfugiés. Les bénévoles comme Manuel ne se reposeront pas tant que celles et ceux qui fuient la guerre devront encore risquer leur vie pour trouver un endroit sûr.

Nous savons que les Initiatives citoyennes européennes fonctionnent et que notre communauté peut rassembler les signatures nécessaires. L’an dernier, nous en avons lancé une qui a porté de grands coups à Monsanto [3]. Ce fut grâce à notre communauté, à nos partenaires [4], et aux 1,3 million de citoyens européens qui l’ont signée. Aujourd’hui, nous pouvons encore utiliser notre pouvoir pour que des gens comme Manuel ne soient plus traités comme des criminels.

En 2016, lorsque Manuel et les autres bénévoles ont été arrêtés, les membres de WeMove se sont mobilisés pour les aider. Avec nos partenaires [5], nous avons lancé une vague de soutien qui a porté Manuel jusque dans les bureaux de la Commission européenne à Bruxelles. Et même si le Commissaire à la Migration a reconnu le problème, l’UE a abandonné Manuel à ses juges. Mais nous ne l'avons pas laissé seul.

Les personnes comme Manuel montrent un autre visage de l’Europe. Si nous nous rassemblons maintenant, nous pourrons nous attaquer au fond du problème en changeant la loi européenne. Si les hommes et les femmes qui fuient les guerres et les persécutions peuvent se rendre en Europe en sécurité, les bénévoles comme Manuel n’auront plus besoin de risquer leur liberté pour sauver des vies.



Crédit photo : PROEMAID

[1] http://www.rfi.fr/europe/20180508-grece-acquittement-benevoles-accuses-aider-migrants-pompiers-espagnols

[2] European Parliament study: “Fit for Purpose? The Facilitation Directive and the Criminalisation of Humanitarian Assistance to Irregular Migrants”: http://www.europarl.europa.eu/thinktank/en/document.html?reference=IPOL_STU%282016%29536490 [en anglais]

Le texte de la directive européenne définissant l'aide à l'entrée, au transit et au séjour irréguliers : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/ALL/?uri=CELEX%3A32002L0090

[3] https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/monsanto/monsanto-persona-non-grata-au-parlement-europeen-5280237

[4] Campact, CEO, GLOBAL2000, Greenpeace, SumOfUs, Avaaz, Health and Environment Alliance, la Danish Society for Nature Conservation, Pesticide Action Network, Skiftet, et toutes les organisations partenaires de la coalition pour l'ICE

[5] socialplatform and PROEMAID



En partenariat avec:

Prochaine étape : ajoutez quelques détails supplémentaires pour valider votre signature de l'ICE

Une initiative citoyenne européenne est un instrument juridique formel qui exige de respecter certaines règles.

Pour qu’une signature soit prise en compte, les Etats membres de l’UE demandent plus d’informations que nous n’en demandons généralement chez WeMove. Pour que votre signature soit recevable, nous devons respecter cette exigence légale et fournir ces informations supplémentaires.

Nous sommes une Europe accueillante : laissez-nous agir !.

Les gouvernements n’arrivent pas à faire face aux enjeux posés par les migrations. La plupart d’entre nous voulons soutenir des personnes qui en ont besoin, parce que nous ne pouvons pas être indifférents à leur sort.
Des millions de personnes se sont mobilisées pour apporter leur soutien. Aujourd’hui, nous voulons être entendus. Exigeons une Europe accueillante ! Nous appelons la Commission européenne à agir:

  1. Des citoyens de toute l’Europe souhaitent parrainer des réfugiés pour leur offrir un foyer sûr et une nouvelle vie. Nous voulons que la Commission offre un soutien direct aux groupes locaux venant en aide aux réfugiés qui se voient délivrer un visa national.
  2. Nul ne devrait être poursuivi ou se voir infliger une amende pour avoir apporté une aide humanitaire ou un toit. Nous voulons que la Commission empêche les États membres de punir les citoyens solidaires.
  3. Tout le monde a droit à la justice. Nous voulons que la Commission garantisse des moyens et des règles plus efficaces pour défendre toutes les victimes de l’exploitation par le travail et de la criminalité en Europe, ainsi que toutes les personnes victimes de violations des droits de l’Homme à nos frontières.

Nous les cryptons et les stockons temporairement sur un serveur sécurisé en Allemagne. Une fois que nous aurons collecté le nombre requis de signatures, nous remettrons ces informations aux Etats membres de l’UE pour des vérifications officielles.

WeMove ne peut stocker ces informations ni les utiliser pour d’autres usages que l’Initiative Citoyenne Européenne à laquelle elles sont liées. Elles seront détruites à la fin de l’ICE. WeMove est certifiée en matière de sécurité des données au regard de la réglementation de l’UE.

Toutes les règles et les lois normales de protection des données sont appliquées.

Une Initiative Citoyenne Européenne est un outil mis à disposition des citoyens européens pour demander à la Commission européenne d’enquêter pour évaluer la nécessité de changer la loi européenne.

Pour être validée, une ICE a besoin d’un million de signatures valides à travers l'Union européenne. Un nombre minimum de signature doit également être atteint dans au moins 7 États membres, dont 55 000 en France.

Les ICE ne peuvent être lancées que sur les sujets ou les politiques sur lesquelles la Commission a un pouvoir législatif.

Pour pouvoir participer à une Initiative Citoyenne Européenne, vous devez être citoyen européen (citoyen d'un état membre de l'UE) et avoir l'âge requis pour voter aux élections européennes (soit 18 ans à l'exception de l'Autriche où l'âge légal de vote est 16 ans).

Pour voir plus d'informations sur qui est éligible à la signature de cette action, nous vous invitons à consulter le site de l'ICE de la Commission européenne.

Manuel, un pompier espagnol sera bientôt jugé pour trafic d’êtres humains [1]. Il comparaîtra devant les tribunaux grecs le 7 mai 2018 pour avoir sauvé des hommes, des femmes et des enfants de la noyade. Chaque jour, de courageux bénévoles partout en Europe risquent la même chose que Manuel. Mais nous avons un plan.

Nous travaillons avec des partenaires sur une pétition officielle adressée à l’UE, connue sous le nom d’Initiative citoyenne européenne (ICE). Ces pétitions, qui exigent un million de signatures, obligent juridiquement l’UE à écouter nos propositions. La nôtre vise à changer directement la législation européenne, qui fait de la compassion un crime [2].

Cette initiative se penche également sur les raisons pour lesquelles les bénévoles risquent leur liberté. Comme Manuel, ils ressentent l’urgence de braver les mers européennes car les pays de l’UE échouent à agir. Des hommes et des femmes se noient chaque jour. Les lacunes de la législation européenne bloquent celles et ceux qui veulent faire un geste en proposant un lit ou un trajet en sécurité.

L’Initiative citoyenne européenne demande de clarifier ces réglementations afin que tout un chacun puisse ouvrir sa porte aux réfugiés. Les bénévoles comme Manuel ne se reposeront pas tant que celles et ceux qui fuient la guerre devront encore risquer leur vie pour trouver un endroit sûr.

Nous savons que les Initiatives citoyennes européennes fonctionnent et que notre communauté peut rassembler les signatures nécessaires. L’an dernier, nous en avons lancé une qui a porté de grands coups à Monsanto [3]. Ce fut grâce à notre communauté, à nos partenaires [4], et aux 1,3 million de citoyens européens qui l’ont signée. Aujourd’hui, nous pouvons encore utiliser notre pouvoir pour que des gens comme Manuel ne soient plus traités comme des criminels.

En 2016, lorsque Manuel et les autres bénévoles ont été arrêtés, les membres de WeMove se sont mobilisés pour les aider. Avec nos partenaires [5], nous avons lancé une vague de soutien qui a porté Manuel jusque dans les bureaux de la Commission européenne à Bruxelles. Et même si le Commissaire à la Migration a reconnu le problème, l’UE a abandonné Manuel à ses juges. Mais nous ne le laisserons pas seul.

Les gens comme Manuel montrent un autre visage de l’Europe. Si nous nous rassemblons maintenant, nous pourrons témoigner notre soutien à Manuel ET nous attaquer au fond du problème en changeant la loi européenne. Si les hommes et les femmes qui fuient les guerres et les persécutions peuvent se rendre en Europe en sécurité, les bénévoles comme Manuel n’auront plus besoin de risquer leur liberté pour sauver des vies.



Image credit: PROEMAID

[1] https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/des-sauveteurs-espagnols-seront-bientot-juges-en-grece-pour-trafic-de-migrants_2692888.html

[2] European Parliament study: “Fit for Purpose? The Facilitation Directive and the Criminalisation of Humanitarian Assistance to Irregular Migrants”: http://www.europarl.europa.eu/thinktank/en/document.html?reference=IPOL_STU%282016%29536490

Actual text of the EU’s Facilitation directive: https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/ALL/?uri=CELEX%3A32002L0090

[3] https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/monsanto/monsanto-persona-non-grata-au-parlement-europeen-5280237

[4] Campact, CEO, GLOBAL2000, Greenpeace, SumOfUs, Avaaz, Health and Environment Alliance, la Danish Society for Nature Conservation, Pesticide Action Network, Skiftet, et toutes les organisations partenaires de la coalition pour l'ICE

[5] socialplatform and PROEMAID

Loading ...

Pouvez-vous faire un don ?

Notre communauté WeMove se tient aux côtés des sauveteurs bénévoles en Méditerranée et des citoyens qui veulent contribuer au sein de leurs propres communautés. C'est pourquoi nous aidons nos partenaires à organiser cette Initiative Citoyenne Européenne.

Mais une ICE est une entreprise de grande envergure, et les campagnes efficaces ont besoin de financement. Afin d'être prêts à se mobiliser et à faire pression au moment le plus stratégique, nous avons besoin de la stabilité et de la flexibilité que seuls peuvent procurer les petits dons réguliers de personnes comme vous au sein de la communauté WeMove.

Pouvez-vous contribuer de quelques euros par mois pour nous aider à construire une Europe accueillante ?

Partagez autour de vous !

Merci de votre soutien aux bénévoles en mer et aux gens qui fuient pour sauver leur vie. Si ensemble nous défendons une Europe accueillante, nous pouvons changer la législation de l'UE en matière de migration.

Nous savons que les Initiatives Citoyennes Européennes peuvent marcher, et que notre communauté peut les mener à bien - nous en avons dirigé une l'année dernière et avons porté un grand coup à Monsanto ! Mais pour forcer l'UE à répondre, nous avons d'abord besoin d'un million de signatures. Allez-vous nous aider en partageant cette action ?

Si toute notre communauté appuie cette initiative maintenant, nous pouvons avoir un impact retentissant dans les médias. Cela pourrait attirer l'attention de l'UE avant même d'atteindre le million de signatures ! S'il vous plaît, partagez notre action :

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici