177.886 sur 200.000 signatures

Au Parlement européen et à la Commission européenne

Pétition

Les pays européens affirment vouloir préserver les océans et restaurer la biodiversité face à l'urgence écologique et climatique. À ce titre, l'UE se doit de bannir enfin les pratiques de pêche destructrices, en commençant par l'interdiction immédiate du chalutage de fond dans toutes les aires marines protégées (AMP). Cet engagement doit figurer dans le plan d'action de l'UE consacré aux océans, qui doit être publié après l'été 2021.

Pourquoi est-ce important ?

Chaque jour, des filets de pêche hauts comme un immeuble de trois étages et larges comme un terrain de football ratissent les fonds marins. En quelques secondes, ces filets ravagent tout sur leur passage, massacrant dauphins, phoques, coraux, hippocampes et des centaines d'autres espèces marines.

Cette méthode dévastatrice de la pêche industrielle est appelée le chalutage de fond [1]. Elle est pratiquée ici en Europe, au fond de nos océans, à l'intérieur même des aires marines protégées [2]. Aujourd'hui, nous avons enfin une chance d'y mettre fin.

L'UE affirme vouloir protéger les océans et restaurer la biodiversité face à l'urgence écologique et climatique, et pourtant elle n'a toujours pas interdit la pratique honteuse et dévastatrice du chalutage de fond dans les aires « protégées ».

Chaque jour qui passe, la pêche au chalut de fond anéantit toujours plus de formes de vie marine présentes dans les fonds marins et dégrade définitivement nos fragiles écosystèmes océaniques. Ensemble, manifestons-nous dans toute l’Europe afin de garantir la protection immédiate de la faune et de la flore marines contre cette destruction inacceptable.


Références :

  1. https://europe.oceana.org/en/publications/reports/unmanaged-unprotected-europes-marine-paper-parks
  2. https://europe.oceana.org/en/publications/reports/unmanaged-unprotected-europes-marine-paper-parks

En partenariat avec :

Envoyez votre tweet à François-Xavier BELLAMY, Agnès EVREN, Pierre KARLESKIND, Pascal CANFIN et Hélène LAPORTE

Écrivez à nos représentants au Parlement européen et dites-leur pourquoi il est temps de marquer l'histoire en écoutant la science et les citoyen·ne·s. Il faut protéger notre océan, notre biodiversité et notre climat, en interdisant le chalutage de fond.

Mobilisez-vous en envoyant un Tweet dès maintenant !

Envoyer un tweet

Form to send tweet
Tweetez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Envoyez un email à Au Parlement européen et à la Commission européenne

Form to send email

Nous savons que les membres du Parlement réagiront mieux s'ils reçoivent des messages personnels.

Écrivez-leur et dites-leur pourquoi il est temps de marquer l'histoire en écoutant la science et les citoyen·ne·s : protégez notre océan, notre biodiversité et notre climat. Interdisez le chalutage de fond !

Si vous cherchez des idées, voici quelques arguments qui expliquent pourquoi il faut mettre fin à cette pratique de pêche néfaste. Vous pouvez les reformuler comme vous le souhaitez dans votre mail :

  • Nous créons les Aires marines protégées (AMP) de l'UE pour protéger les habitats et les espèces les plus précieux et les plus fragiles de nos mers et océans : coraux, herbes marines, tortues, requins et dauphins. Pourtant, la grande majorité des AMP ne dispose d'aucune protection réelle et autorise la méthode de pêche la plus destructrice : le chalutage de fond.
  • Le chalutage de fond est la méthode de pêche la plus dévastatrice qui soit. Le chalutage perturbe les fonds marins et libère du carbone dans l'atmosphère, provoquant un chaos climatique.
  • Le chalutage de fond a été reconnu par l'Agence européenne pour l'environnement comme la principale cause de destruction des fonds marins en Europe.
  • 86 % des zones marines protégées de l'UE sont mises en danger par le chalutage de fond.
  • Si l'UE n'agit pas de toute urgence pour interdire la pêche la plus destructrice dans ses aires marines les plus vulnérables, elle ne respectera pas ses propres engagements en matière de sauvegarde de la biodiversité et de neutralité climatique.
  • Les Aires marines protégées peuvent aider la vie marine à résister au réchauffement de la planète et au changement climatique, mais uniquement si nous mettons fin à cette pêche si destructrice dans ces zones. Si nous prenons soin de notre vie marine, nous pouvons améliorer la résilience globale de notre écosystème.
  • Les fonds marins sont le plus grand réservoir de stockage de carbone au monde. L'interdiction du chalutage de fond empêcherait la perturbation et la libération de ce carbone, et contribuerait à protéger notre planète du réchauffement climatique.
  • L'interdiction de la méthode de pêche la plus destructrice dans nos aires marines les plus fragiles est nécessaire pour assurer la protection de la biodiversité, du climat et des océans.
À:

Vous envoyez un email en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Les destinataires recevront vos noms et adresse email. En cliquant sur "Je signe la pétition", vous soutenez cette campagne et acceptez que WeMove Europe utilise vos données dans le cadre de celle-ci. Il est possible que nous remettions vos nom, prénom et pays aux personnes ou organisations ciblées par la pétition. A moins que vous ne vous inscriviez pour recevoir des mises à jour personnalisées, nous supprimerons vos données une fois la campagne terminée. Nous ne partagerons jamais vos données avec des tiers sans votre permission. Consultez notre politique de confidentialité complète ici.

Pouvez-vous faire un don ?

Nous sommes déjà plus de 150 000 à avoir signé l'appel lancé à l'UE pour qu'elle interdise le chalutage de fond.

L'été dernier, nous avons plongé ensemble dans la Méditerranée, pour faire passer notre message lors de l'une des plus grandes conférences sur la biodiversité de l'année, à laquelle participaient des députés, ministres et commissaires européens. L’hiver dernier, nous nous sommes réunis pour financer un livre animé qui raconte comment les dirigeant·e·s européen·ne·s pourraient écrire un chapitre positif pour nos océans.

La pêche industrielle a bien remarqué notre mobilisation et fait maintenant tout pour anéantir nos efforts.

Pour riposter, nous avons besoin de la stabilité et de la flexibilité que seuls les petits dons réguliers des membres de WeMove comme vous peuvent nous apporter.

Aidez nous à protéger les étoiles de mer, les coraux, les hippocampes et des centaines d'autres espèces et habitats marins qui sont en danger !

hippocampe

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte.

Veuillez indiquer votre e-mail comme référence de paiement.

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-vis des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de dons.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove Europe, vous acceptez que WeMove Europe vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici