2.738.753 sur 3.100.000 signatures

Angela Merkel, chancelière fédérale d’Allemagne, ambassade d'Allemagne en France et Hans-Dieter Lucas, ambassadeur d'Allemagne en France

Pétition

Nous appelons l'Union européenne à rendre les vaccins et les traitements contre le COVID-19 accessibles à tou·te·s, partout. L'UE doit :

  • Lever tous les brevets et licences des vaccins et traitements contre le Covid
  • Rendre publics tous les contrats entre les autorités publiques de l'UE et les entreprises pharmaceutiques
  • Veiller à ce que les vaccins et les traitements soient abordables et accessibles pour toutes et tous.

Pourquoi est-ce important ?

Mise à jour juin 2021

L'Allemagne bloque toujours la proposition d'une dérogation temporaire aux règles sur les brevets des vaccins anti-Covid, tandis que d'autres pays comme la France sont toujours hésitants. C'est le moment de faire monter la pression avant les réunions importantes du G7 et de l'OMC qui auront lieu dans quelques jours. En acceptant cette proposition, nous pourrons mettre fin à cette pandémie au plus vite, pour que tout le monde soit protégé du virus.

*****************

Qu'est-ce qui importe le plus : sauver des vies en fournissant le plus grand nombre de vaccins contre le COVID à un maximum de personnes le plus rapidement possible ? Ou protéger les profits des entreprises pharmaceutiques ?

Les géants pharmaceutiques comme BioNTech-Pfizer, Moderna et AstraZeneca détiennent les formules des vaccins et sont incapables de produire assez rapidement pour couvrir les besoins du monde entier. Pourtant, ils continuent de protéger leurs monopoles et leurs profits, au détriment de la vie des populations.

Mais nous pouvons changer cette situation. Les gouvernements, y compris l'Europe, discutent d'un plan mondial pour accélérer le déploiement des vaccins en suspendant les brevets des vaccins contre le COVID-19.

Mobilisons-nous pour que cet objectif devienne réalité ! Ajoutez votre nom à notre appel !

Le manque d'accès aux vaccins dans des pays comme l'Inde accélère le nombre de décès et la souffrance humaine. Alors que le nombre de cas devient incontrôlable, une production libre peut contribuer à garantir un accès suffisant au vaccin et à y mettre un terme. De nouveaux variants du virus se développant au fur et à mesure qu'il circule, la lenteur de la fabrication ne fait qu'aggraver la situation. Personne n'est protégé contre le Covid-19 tant que tout le monde ne l'est pas.

Au début de l'année, les États-Unis ont soutenu les propositions de l'Afrique du Sud et de l'Inde lors de l'appel de l'Organisation mondiale du commerce visant à lever temporairement les brevets sur les vaccins contre le COVID-19 jusqu'à ce que la pandémie soit terminée. Cet appel a reçu le soutien de plus de 100 pays en voie de développement économique, du pape, de plus d'une centaine de leaders du monde entier, et de personnes lauréates du prix Nobel.

Les gouvernements vont se réunir dans quelques jours : ensemble, manifestons une puissante vague de soutien pour faire passer cette proposition et rendre les vaccins et les traitements contre le COVID accessibles partout et à tout le monde.

*******************

Mise à jour le 20 mai 2021

C'est plus qu'indécent... Au moins 9 personnes sont devenues milliardaires depuis le début de la pandémie de Covid-19, grâce aux profits faramineux des groupes pharmaceutiques qui disposent d'un monopole sur la production des vaccins. A leur tête, un Français !

L'argent amassé par ce groupe durant la pandémie permettrait de vacciner toutes les habitantes et les habitants des pays les plus pauvres de la planète. Pour changer la donne, encore faudrait-il que nos gouvernements s'engagent à faire passer notre santé avant les profits des millionaires.

Demain, les pays du G20 se réuniront à Rome pour un sommet sur la santé mondiale. Alors que la question de l’accès équitable aux vaccins anti-Covid19 dans le monde sera à l’agenda, des membres clés du G20 et de l'UE, notamment l’Allemagne, continuent de bloquer les initiatives visant à lever les barrières liées à la propriété intellectuelle, maintenant les monopoles de quelques groupes pharmaceutiques sur la production des vaccins. La France continue de porter une position ambigüe et n’a toujours pas annoncé officiellement son soutien à la levée des brevets. Ces blocages interviennent alors même que le COVID-19 continue de faire des ravages dans des pays comme l’Inde, où seule une très faible partie de la population a pu être vaccinée.

A nous de faire bouger les choses : signez !

*******************

Mise à jour le 6 mai 2021

Les Etats-Unis viennent de se prononcer en faveur de la levée temporaire des brevets des vaccins contre le COVID-19.

Si certains pays européens comme la France, l’Italie ou l’Espagne emboîtent le pas, la chancelière Angela Merkel s’y oppose fermement. Or sans son soutien, l’Union européenne ne pourra pas rejoindre les Etats-Unis [1].

Une telle mesure permettrait de mettre en commun les droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid-19 afin d’accélérer la production et le partage des vaccins dans le reste du monde. In fine, elle permettrait de contenir la pandémie et permettrait de sauver des milliers de vies [2].

Le manque d'accès aux vaccins dans des pays tels que l'Inde les laissent désemparés face à un nombre de cas et, avec eux, de décès en pleine expansion. Alors que la situation devient incontrôlable, cette situation illustre l’urgence de garantir un accès juste et universel aux vaccins sur toute la planète. Par ailleurs, si le virus continue de se propager dans des régions peu couvertes par la vaccination, de nouveaux variants et/ou mutants résistants aux vaccins existants pourraient y apparaître.

Ainsi, pour que chacun et chacune soit protégé contre le COVID-19, tout le monde doit être protégé, ici comme ailleurs.

Alors appelez Angela Merkel à soutenir la levée des brevets ! Cela ne prendra qu'une minute !

*******************

Adriano Trevisan avait 77 ans et un sourire tendre. Il adorait jouer aux cartes avec les habitant·e·s de sa petite ville natale italienne de Vo'. Il a été le premier à mourir du Covid-19 en Italie [1].

Difficile depuis de retenir les noms, les visages et les histoires de celles et ceux que nous avons perdu·e·s. Au lieu de cela, on nous parle de chiffres. 77 595 morts en France. Plus de 100 000 au Royaume-Uni [2].

Alors que la lutte pour les vaccins se poursuit, certaines entreprises telles qu’AstraZeneca détiennent un pouvoir largement démesuré quant à l’attribution du vaccin. Les enjeux sont vite oubliés. Une sœur. Un·e ami·e. Un grand-père.

Les vaccins et traitements contre le COVID-19 représentent la meilleure chance de survie pour des millions de personnes. Pour sortir de cette pandémie, chaque pays ou industrie devraient avoir accès à ces vaccins afin de les produire en nombre, pour tout le monde, à un prix abordable. La première étape consiste à rendre publics les droits de production des vaccins et des traitements, à savoir les brevets.

C'est possible. Mais il faut pour cela tenir tête aux grandes entreprises pharmaceutiques qui ne pensent qu’à leurs profits. Charles Michel, président du Conseil de l'UE, vient de rejoindre l'appel de député·es européen·n·es demandant que les brevets de ces géants pharmaceutiques soient publiés [3]. Assurons-nous qu'il passe des paroles à l’action.

 
 

Références :

  1. La levée devra faire l’objet d’une approbation par l'Organisation mondiale du commerce, dont les 164 membres devront accepter la mesure à l'unanimité. Jusqu'à présent, seul le ministre allemand des Affaires Étrangères s'est exprimé. https://www.thelocal.de/20210506/germany-open-to-discuss-waiving-covid-19-jab-patents/ (en allemand)
  2. BBC : Covid-19 : Plus de 6 000 vies sauvées grâce au programme de vaccination : https://www.bbc.com/news/uk-56521415

Cette pétition s'ajoute au nombre total de signatures collectées par l'ensemble des partenaires de People's Vaccine Alliance.

https://peoplesvaccine.org/fr

Envoyez votre tweet à ambassade d'Allemagne en France et Hans-Dieter Lucas, ambassadeur d'Allemagne en France

Envoyez cette vidéo de notre action à l'ambassade d'Allemagne de votre pays !

Elle convaincra Mme Merkel de faire le seul véritable bon choix : lever les brevets du vaccin contre la COVID-19 !

Envoyer un tweet

Form to send tweet
Tweetez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Pouvez-vous faire un don ?

Ensemble, nous pouvons obtenir un vaccin pour toutes et tous contre le Covid-19.

Mais pour maintenir la pression, nous avons besoin de votre soutien. WeMove ne reçoit aucun financement de la part d'entreprises ou de gouvernements. Seuls les dons de personnes comme vous nous permettront de convaincre l'Allemagne et l'Europe toute entière.

Pour rejoindre les milliers de personnes qui nous soutiennent déjà, vous pouvez remplir le formulaire de don en toute sécurité ci-contre.

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte.

Veuillez indiquer votre e-mail comme référence de paiement.

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-vis des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de dons.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove Europe, vous acceptez que WeMove Europe vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici