274.341 sur 500.000 signatures

Aux ministres responsables dans les Etats membres, à la Commission européenne et au commissaire Vytenis Andriukaitis à la sécurité alimentaire.

Pétition:

Plus aucun désherbant dans nos corps ! Refusez la réautorisation du glyphosate, un poison souvent présent dans des herbicides tels que le Roundup de Monsanto. Des experts de l’OMS indépendants l’ont classé comme une cause probable de cancer. Nous ne voulons plus de ce poison chimique dans nos parcs, nos maisons ou notre nourriture.

C'est important

Mise à jour du 2 juin 2016 : Lundi 6 Juin sera un grand jour pour notre lutte ! C'est la dernière ligne droite. Ce jour-là, l'UE devra à nouveau statuer sur la renouvellement de la licence du Glyphosate. De gros producteurs d'herbicide tel que Monsanto exerce des lobbys afin de protéger leurs intérêts. Pour arriver à leur fin, ces géants de l'industrie ont su payer des "études", ainsi que des "experts" censés démontrer que leur produit est sûr. Lundi 6 juin, nous montrerons à la Commission Européenne quelles conséquences pourraient avoir leur choix, sur l'Europe: herbes brûlées, feuilles brunies, animaux morts et personnes malades. Chacun des participants au vote seront dès lors obligés de faire face à leurs responsabilités envers les citoyens européens.

Mise à jour du 3 mars 2016 : Avec cinq partenaires, le mercredi 2 mars, nous avons déposé plainte auprès du procureur de Berlin contre les entreprises qui produisent et vendent du glyphosate et ont demandé une prolongation de son autorisation d’exploitation devant la Commission européenne. Nous avons également déposé plainte contre l’Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques (BfR) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Nous les suspectons de fraude car leurs évaluations du risque du glyphosate, bien qu’elles soient publiques, présentent des lacunes essentielles.

Mise à jour du 18 février 2016 : L'émission Envoyé Spécial diffusée sur France 2 a fait toute la lumière sur l'herbicide le plus vendu au monde. [1] Des millions de téléspectateurs ont découvert les ravages causés par les herbicides de Monsanto à l'aube d'une décision clé de la Commission européenne qui pourrait réautoriser le dangereux pesticide si nous n'augmentons pas la pression.

Saviez-vous qu’un produit chimique dangereux et potentiellement cancérigène pourrait bien être présent dans votre organisme ? [2, 3] Des scientifiques en ont trouvé la trace dans l’urine d’une personne sur deux. [4] Pourquoi ? Parce que nos aliments en sont probablement aspergés.

En ce moment même, la Commission européenne étudie la possibilité d’autoriser l’utilisation de ce produit toxique pour quinze ans de plus. Les industriels spécialisés dans les herbicides, comme Monsanto, mènent un lobbying acharné pour protéger leurs profits. Leurs portefeuilles bien remplis payent depuis longtemps des études biaisées et de prétendus experts pour faire croire que leurs produits sont sûrs. [5]

Mais nous savons que ce poison cancérigène n’a rien à faire dans le parc à côté de chez nous. Et que les agriculteurs qui produisent nos fruits et nos légumes ne devraient pas utiliser ce produit toxique.

En mars, la Commission rencontrera les pays membres pour lancer un processus de révision. Partout en Europe, 145 682 personnes se sont déjà mobilisées contre le renouvellement de l’autorisation de ce produit chimique. Si nous ne sommes pas plus nombreux à réagir maintenant, nous devrons le supporter 10 ans de plus.

Agissez : signez la pétition contre le poison cancérigène de Monsanto.

Campagne en partenariat avec :

Campact, Corporate Europe Observatory, Ecologistas en Action, Fundación Alborada, Générations futures, Global2000, HEAL, Pesticide Action Network - Europe, Pesticide Action Network - Italie, Pesticide Action Network - Allemagne, Pesticide Action Network - UK, Skiftet, WECF et Wemos.

Références :

[1] VIDEO. Envoyé spécial. Pesticides

[2] Ce produit nommé glyphosate est l’un des principes actifs les plus répandus dans les pesticides du monde entier.

[3] L’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe le glyphosate comme « potentiellement cancérigène »

[4] Glyphosate trouvé dans de l’urine humaine partout en Europe (en anglais)

[5] Pesticides : le laxisme de l’Europe épinglé

Partagez autour de vous !

Merci d’avoir agi.

Vous avez presque fini. Si c’est votre première action avec WeMove.EU vous recevrez un email de remerciement avec un lien pour confirmer votre action. Vous devez confirmer votre email pour faire compter votre action.

Démultipliez votre impact: partagez cette campagne en utilisant les outils à droite et transférez l'email originel de WeMove.EU.

Faites passer le message!