163.658 sur 200.000 signatures

au Premier ministre Borisov et au Commissaire européen Vella

Regardez cette vidéo, puis cliquez sur "Suivant" ou "Signez" pour l'envoyer aux décideurs clés !

Pétition :

Nous vous demandons de faire respecter les lois européennes pour la protection de la nature et de sauver d’une destruction programmée la vallée des gorges de Kresna en Bulgarie.
En particulier, nous exigeons que la Commission européenne refuse de verser des subventions pour la construction d'une grande autoroute qui traverserait le précieux site Natura 2000 protégé par la législation européenne et bulgare. Nous exigeons de la Commission qu'elle empêche tout trafic destructeur de traverser ces gorges, à l’exception du trafic local, en relocalisant l'autoroute.

Pourquoi est-ce important ?

D’ici quelques semaines, dans le parc naturel le plus important de Bulgarie, les envoûtantes gorges de Kresna seront vendues au plus offrant des géants du BTP. La vallée sera couverte de goudron pour faire place à une autoroute transeuropéenne [1]. Les pelleteuses et les rouleaux compresseurs viendront détruire l’habitat de centaines d’espèces parmi les plus rares d'Europe.

La Bulgarie refuse de modifier ce projet, même s’il existe une autre solution plus raisonnable [2]. Elle a déjà enfreint bon nombre de lois de protection de la nature, mais la Commission européenne s’est contentée de fixer des conditions sans les faire respecter. Elles ne servent donc à rien [3]. Les gorges de Kresna sont une réserve naturelle protégée et c’est la mission de la Commission européenne que de préserver ce joyau [4].

Les habitants se mobilisent depuis plus de 20 ans pour protéger les gorges, [5] mais leurs pétitions et leurs doléances auprès de la Commission n’ont pas suffi à arrêter l’autoroute Struma. Alors quand les combats locaux sont trop lourds à porter pour les riverains, c’est à nous citoyens européens de nous rassembler. Avec une mobilisation massive dans toute l’Europe, nous pourrons convaincre la Commission d’ouvrir une procédure d’infraction et d’agir avec conviction pour arrêter les pelleteuses avant qu’elles ne détruisent l’habitat des ours, des loups, des papillons et des chauves-souris.

Ces gorges hébergent des espèces protégées de serpents, de tortues et d’aigles royaux. Le site est aussi un corridor de migration essentiel pour les ours et les loups. C’est un havre naturel spectaculaire dans le sud-ouest de la Bulgarie, une région qui accueille deux fois plus d’espèces de papillons que le Royaume-Uni tout entier [6].

Mais en octobre 2017 le gouvernement bulgare a décidé de creuser les 16 km des gorges de Kresna pour construire une route qui relierait enfin Hambourg, Sofia et Thessalonique [7]. Même si tout le monde – l’UE, la Bulgarie et la population locale – s’accorde à dire que la route est nécessaire, le gouvernement bulgare s’entête à faire passer le tracé par les gorges malgré les protestations des habitants et des spécialistes environnementaux qui proposent un autre tracé plus à l’est de la vallée.

La Bulgarie a reçu des fonds européens il y a quelques années pour que les gorges de Kresna soient classées Natura2000. Aujourd’hui, elle demande de l’argent pour les détruire ! Dans les prochaines semaines, la dernière tranche de financement devrait lui être versée par la Commission. Nous demandons donc à la Commission de faire respecter les conditions qu’elle a imposées et de ne verser aucune subvention qui détruirait un parc naturel protégé.

En partenariat avec :

Références :

[1] Le texte est en bulgare. Une traduction du sommaire nous a été fournie par notre partenaire Za Zemiata : http://www.mrrb.government.bg/bg/hemus-i-struma-ste-budat-prioritet-na-mrrb-i-prez-2018-g/

[2] http://www.foeeurope.org/sites/default/files/biodiversity/2017/save_kresna_gorge_briefing.pdf (en anglais)

[3] 2008 EIA/AA décision du 1-1/2008 du ministère de l’Environnement et de l’Eau

[4] https://www.euractiv.com/section/climate-environment/opinion/eu-money-should-not-help-destroy-bulgarias-kresna-gorge/ (en anglais)

[5] https://www.theguardian.com/environment/2016/feb/17/bulgarian-motorway-poised-to-carve-up-wildlife-haven (en anglais)

[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Gorge_de_Kr%C3%A9sna

[7] https://en.wikipedia.org/wiki/Struma_motorway (en anglais)

Envoyez un email à au Premier ministre Borisov et au Commissaire européen Vella

Ecrivez directement à Boyko Borisov, le premier ministre de la République de Bulgarie et/ou Karmenu Vella, le Commissaire européen de l’environnement, afin de leur demander de protéger les gorges de Kresna.

Il vous suffit de remplir ce formulaire, d’ajouter un objet au courriel (écrivez quelque chose de personnel) et nous enverrons ce mail de votre part. Le formulaire est pré-rempli, il contient un exemple de message à envoyer, mais n’hésitez pas à le changer.

Les destinataires seront bien plus intéressés par vos commentaires personnels que par d’innombrables mails identiques.

À:

Karmenu Vella (Commissaire européenn à l'environnement, aux affaires maritimes et à la pêche)

Bojko Borisov (Premier ministre de Bulgarie)

Vous envoyez un email en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Les destinataires recevront vos nom et adresse email En cliquant sur « Signer », vous soutenez la campagne et acceptez que WEMove.EU utilise vos données personnelles pour la campagne. Vous recevrez un email pour confirmer ou non votre inscription à nos emails de campagne. Lorsque nous remettons la pétition signée à son destinataire, nous donnons uniquement vos nom, prénom et pays. Nous supprimerons vos données personnelles une fois la campagne terminée sauf si vous vous inscrivez pour recevoir des informations personnalisées. Nous ne transmettrons jamais vos données personnelles à des tiers sans votre accord. Voir l’intégralité de notre politique de confidentialité ici.

Partagez autour de vous !

Merci d'avoir agi pour protéger l'environnement et notre patrimoine à tous !

Connaissez-vous quelqu’un qui serait susceptible d’être sensible à cette campagne ? Envoyez-lui un email pour lui demander de signer la pétition !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Pouvez-vous faire un don ?

Produire une vidéo, travailler avec un street artist 3D à Sofia et organiser une manifestation à Bruxelles dans les semaines à venir coûte environ 15 000 euros. Mais nous sommes certains que les décisionnaires concernés suivront de près ces actions – et nous espérons qu’elles les feront changer d’avis. Il suffit que nous soyons 1 000 à donner 15 euros pour que le message soit envoyé, et nous aurons ainsi contribué à protéger l’un des derniers refuges de nombreuses espèces protégées. Il suffit que 100 d’entre nous fassent des dons réguliers pour que nous puissions continuer à avancer sur ce sujet crucial.

N’hésitez pas à donner quelques euros par mois afin que nous puissions continuer à faire campagne en faveur de la protection de l’environnement en Europe.