319.577 sur 400.000 signatures

A la Commission européenne, au Conseil européen, au Parlement européen et aux dirigeants nationaux

Pétition

Nous appelons les dirigeants européens et nationaux à faire face à la crise sans précédent causée par la pandémie de Covid-19 avec solidarité, courage et innovation.

Nous ne voulons pas d'un retour au statu quo, à un modèle économique qui a exacerbé les inégalités sociales, mis en danger notre santé et conduit le climat et la nature de notre planète au bord de l'effondrement. Au contraire, il est temps de rendre radicalement et rapidement nos économies plus vertes, plus équitables et plus résistantes aux chocs futurs.

Nous exigeons la mise en place du plus grand programme d'investissement vert que le monde ait jamais connu, soutenu par tous les instruments financiers de l'UE disponibles pour financer une reprise verte et juste.

Cet appel s'appuie sur une déclaration signée par les principales ONG environnementales européennes [1].

Pourquoi est-ce important ?

Une chose est sûre : les lobbys des industries polluantes veulent tirer profit de la « crise du coronavirus ».

Alors que la Commission européenne travaille à un plan de relance, les industries très polluantes la harcèlent avec deux objectifs en tête : obtenir les plus gros chèques de subventions publiques, et demander l’assouplissement des régulations environnementales [2].

Le tout nous enfermerait dans un monde dopé aux énergies fossiles. Pendant des décennies.

Les négociations sont en cours. C’est le moment de se souvenir d’une chose : face aux compagnies aériennes, à l’industrie automobile, aux entreprises d’hydrocarbures, nous sommes la priorité. Nous ne laisserons pas la reprise économique se faire à nos dépens, ni aux dépens de la planète.

Un nouveau Plan Marshall [3] contre le coronavirus ne doit pas reproduire les erreurs commises en 2008, lorsque les Etats ont renfloué, grâce à nos impôts, les banques et les entreprises. Ceci sans aucune contrepartie pour les travailleurs ou la planète.

Cette fois-ci, nous devons changer la donne. Avant le début de l’épidémie de coronavirus, la Commission européenne travaillait à l’élaboration d’un Green Deal pour l’Europe : un ensemble de mesure destinées, selon l'Union européenne, à soutenir notre transition vers une économie plus juste et plus durable.

Ce Green deal européen doit être mis en place, mais aussi être totalement amélioré. La situation actuelle, et les ravages qu’elle va produire, est la preuve de l’utilité d’un tel programme. D’ailleurs, onze pays, dont la France, ont appelé à une réponse européenne commune dans le cadre du Green Deal européen [4] !

La Commission risque de céder face aux lobbyistes et aux Etats opposés au Green Deal. Nous citoyens devons agir et nous faire entendre : le Green Deal est un bon point de départ pour l’Europe, mais il ne sera pas suffisant pour une relance juste et durable.

Pour un plan de relance ambitieux, capable de s’attaquer aux crises sanitaire, économique et climatique, le Green Deal devrait :

  • Placer le bien-être des personnes au cœur de la réponse à la crise, fournir des prestations sociales et protéger les droits des travailleurs grâce à une « transition juste pour tous » ;
  • Mettre pleinement en œuvre et renforcer le Green Deal européen pour remanier l'économie autant qu’il le faudra pour remettre le bien-être au centre du projet européen, protéger les personnes contre les chocs comme COVID-19 et s'attaquer au changement climatique et à la perte de biodiversité aux niveaux européen, national et international. Renforcer et poursuivre la mise en œuvre des objectifs, des stratégies et des lois annoncés dans le Green Deal européen et, en particulier, renforcer la dimension sociale ;
  • Dans les secteurs très polluants, ou potentiellement polluants comme l'agriculture intensive, conditionner le soutien aux entreprises à leur alignement sur les objectifs environnementaux et climatiques ; aucun sauvetage ne doit être accordé aux industries non viables ou polluantes qui n'ont aucun avenir dans l'économie de demain ;
  • Établir un fonds important pour une relance durable et juste, soutenu par tous les outils financiers européens disponibles pour financer la relance verte et équitable, y compris un CFP élargi et ses programmes de dépenses qui consacrent au moins 50 % aux objectifs en matière de climat et de biodiversité, de nouveaux fonds, l'utilisation du mécanisme de stabilité européen et des « euro-obligations » ;
  • Guider les investissements publics et privés tout au long de la reprise en utilisant la taxonomie [*] de l'UE pour accélérer le passage des secteurs polluants aux secteurs verts ; de même, la Banque européenne d'investissement devrait aligner ses politiques de prêt sur les objectifs du Green Deal européen d'ici à la fin de 2020.

En bref, nous appelons nos dirigeants à faire preuve d'audace face à la crise en proposant le plus grand programme d'investissement vert de l’histoire. Ils doivent résister à la tentation de céder à des « solutions rapides » et de sauver une économie non durable, injuste sur le plan social, polluante, qui menace le climat, épuise les ressources naturelles et met en danger la santé et le bien-être de sa population.

Profitons plutôt de ce moment pour proposer des alternatives, et construire un nouvel avenir : une économie véritablement durable, neutre en carbone, circulaire et équitable, où l'homme et la nature prospèrent. De cette façon, nous pourrons créer des emplois verts de qualité, lutter contre le changement climatique, restaurer la nature et rendre nos économies et nos sociétés plus résistantes à long terme.

Le moment est venu de s'unir pour lancer l'Europe sur les rails d'une économie verte et équitable. Ensemble, nous pouvons y parvenir !


Références :

[1] L'appel : https://bit.ly/GreenRecovery_FR
[2] https://www.theguardian.com/environment/2020/apr/17/coronavirus-profiteers-condemned-as-polluters-gain-bailout-billions [en anglais] ; https://lvsl.fr/il-faut-conditionner-le-sauvetage-des-industries-polluantes/
[3] Le Plan Marshall, ou Programme de rétablissement européen, était un programme de prêts accordés aux différents États européens pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la Seconde Guerre mondiale.
[4] Le texte a été signé par les ministres autrichien, danois, italien, finlandais, français, letton, luxembourgeois, néerlandais, portugais, espagnol et suédois. https://www.novethic.fr/actualite/politique/isr-rse/onze-ministres-europeens-de-l-environnement-veulent-une-relance-economique-verte-apres-la-crise-du-coronavirus-148435.html
[*] Taxonomie = classification des activités économiques durables


En partenariat avec :

Envoyez un email à A la Commission européenne, au Conseil européen, au Parlement européen et aux dirigeants nationaux

Demain, le Parlement européen se prononcera sur le plan de financement européen face à la crise. Appelons les députés européens à exclure toutes les industries polluantes comme Volskwagen de ce plan de sauvetage !

Notre pétition pour un Green deal à la hauteur de la crise comptabilise aujourd’hui près de 300.000 signatures. Des députés européens ont déjà accepté de la porter haut et fort lors du débat. Mais la liste doit s'allonger : appelons d'autres députés à les rejoindre !

Envoyez un e-mail aux eurodéputé.e.s pour vous faire entendre !

Un conseil : Personnalisez le modèle de courriel suggéré sur cette page pour augmenter vos chances d'obtenir une réponse de leur part :-)

À:

Vous envoyez un email en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Recipients will receive your name, email address and address. En cliquant sur "Je signe la pétition", vous soutenez cette campagne et acceptez que WeMove.EU utilise vos données dans le cadre de celle-ci. Il est possible que nous remettions vos nom, prénom et pays aux personnes ou organisations ciblées par la pétition. A moins que vous ne vous inscriviez pour recevoir des mises à jour personnalisées, nous supprimerons vos données une fois la campagne terminée. Nous ne partagerons jamais vos données avec des tiers sans votre permission. Consultez notre politique de confidentialité complète ici.

Envoyez votre tweet à A la Commission européenne, au Conseil européen, au Parlement européen et aux gouvernements nationaux, Manon AUBRY, Philippe LAMBERTS, Pascal CANFIN, Gilles BOYER, Aurore LALUCQ, Raphaël GLUCKSMANN, Pascal ARIMONT et Agnès EVREN

Demain, le Parlement européen se prononcera sur le plan de financement européen face à la crise. Appelons les députés européens à exclure toutes les industries polluantes comme Volskwagen de ce plan de sauvetage !

Mobilisez-vous sur Twitter !

Envoyer un tweet

Tweetez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Partagez autour de vous !

Merci d'avoir agi en faveur d'un plan de relance européen juste et soutenable !
Partagez cette campagne avec 5 de vos amis, par e-mail ou sur les réseaux ! Vous donnerez toute sa force à cette pétition !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici

Pouvez-vous faire un don ?

Face à la crise amorcée par le coronavirus, votre soutien nous est plus que jamais essentiel.

Donnez à We Move ! Nous pourrons continuer à nous battre afin que l'Europe place l'intérêt des citoyens et de planète avant ceux des industries fossiles !

Autres moyens de faire un don

Vous pouvez effectuer un virement sur notre compte :

WeMove Europe SCE mbH
IBAN: DE98 4306 0967 1177 7069 00
BIC: GENODEM1GLS, GLS Bank
Berlin, Allemagne

Faire un don ponctuel avec
Faire un don mensuel avec
Nous tenons à être transparent·e·s et responsables vis-à-visd des dons que vous faites. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de donations.

Vos informations resteront privées et seront traitées de manière sécurisée. En agissant sur le site WeMove.EU, vous acceptez que WeMove.EU vous tienne informé·e des campagnes menées, et acceptez l'utilisation de cookies comme décrit par notre politique de confidentialité.